La Ville d’Hyères a souhaité mettre des locaux municipaux à disposition d'associations de protection et de connaissance de la nature, afin de créer une Maison de l’environnement. Depuis le 13 avril, les lieux sont ouverts. Et c'est au 17 rue Ernest Reyer que désormais chacun pourra découvrir et être initié à la faune, la flore, la géologie, le climat ou les paysages de la Région.


 Entrée maison de l'Environnement

« La Ville a décidé d'octroyer ces 300 m2 au libre usage de deux associations connues pour leur engagement éducatif et de sauvegarde de l'environnement. Elle en attend un retour positif. D'abord pour les jeunes générations, mais plus généralement pour l'ensemble des Hyérois ! », a indiqué Jean-Pierre Giran en inaugurant la Maison.

Mais déjà, le député-maire sait que, dès la rentrée prochaine, les bénévoles vont déployer nombre d'animations. Après avoir passé plusieurs mois à aménager leurs salles, Les amis de la presqu'île de Giens (APG) et le Collectif d'initiatives pour l'environnement du territoire des Maures (CIETM) ont ainsi promis d'avoir un rôle actif auprès des écoliers, notamment via les nouvelles activités périscolaires.

La Maison de l'environnement sera également ouverte à tous, en semaine. Une permanence qui permettra soit d'organiser des formations (aussi bien sur l'évolution des roches que sur la botanique ou les techniques du land art), soit de laisser certains équipements en libre accès (microscope, exposition de minéraux, salle vidéo, borne interactive).

« Nous souhaitons vraiment que cette adresse devienne un point de rencontres et de transferts de connaissance », ont annoncé d'une même voix les deux présidents impliqués dans la vie de la Maison. Et Gilles Grillet pour le CIETM autant que Pierre Laville au nom de l'APG de partager une même ambition : « Obtenir à terme le label de centre permanent d'initiatives à l'environnement pour la Maison de l'environnement d'Hyères ».

Une reconnaissance que seuls 80 sites ont obtenu en France.

En attendant, c'est autour du potager pédagogique ou dans les salles de travail que les bénévoles, les curieux et les passionnés de nature ont rendez-vous.

Deux associations hébergées

  • les Amis de la Presqu’île de Giens
    Cette association a été créée en 1995 avec pour principal objectif la protection du patrimoine naturel de la Presqu’île de Giens. Depuis, ses actions se sont diversifiées : conférences, excursions, publications, mais aussi animations dans les écoles, expositions de maquettes géologiques et aménagement d’un sentier botanique au Pic du Niel.
    Contact: http://apgiens.com/ 

  • le Collectif d’Initiatives pour l’Environnement du Territoire des Maures
    Ce groupe s’est constitué en 2013 pour agir dans un large territoire, autour du territoire des Maures, de l’aire toulonnaise à Saint-Tropez, orienté autant sur la mer que dans les terres. Il regroupe aujourd’hui une quinzaine d’associations et d’acteurs professionnels locaux, pour agir dans deux domaines d’activité :
    •    la sensibilisation et l’éducation de tous à l’environnement, à la citoyenneté et au développement local,
    •    l’accompagnement des territoires au service des politiques publiques et des projets de territoire.
    Contact : http://cietm.org/