Hyères, capitale de la fleur coupée

Fleurs dans les serresLa douceur du climat a toujours été favorable au développement de l'horticulture et de l'arboriculture sur
le territoire d'Hyères.

 

Depuis les années 1980, la cité est considérée comme le plus important centre horticole du Sud-Est grâce au grand marché aux fleurs de la SICA.

 

 

Plusieurs centaines de producteurs et d'acheteurs se regroupent sur ce marché, situé à la sortie ouest de la ville.

La rentabilité des professionnels de la fleur coupée s'est accrue car ce marché est à proximité de tous les moyens d'accès de la ville.

De nombreux exploitants hyérois se sont équipés de serres et contribuent à une riche diversité de fleurs coupées : roses, œillets, gerberas, iris, glaïeuls, tulipes, anémones, strélizias, chrysanthèmes.

On peut dire que les horticulteurs hyérois produisent parmi les plus belles roses du monde.

Cette production est écoulée en France, mais aussi dans toute l'Europe.

Plusieurs pépinières ont choisi de se spécialiser dans la culture de plantes vertes, mimosas, eucalyptus, lauriers roses ou encore oliviers. Ils renforcent ainsi l'identité florale de Hyères.

La cité des palmiers ne s'arrête pas là et se tourne vers l'avenir. En effet les laboratoires effectuent des recherches sur la multiplication végétale "in vitro", sur l'énergie solaire dans les serres, sur la génétique végétale…
Le Var représente 50% de la production régionale et plus de 25% de la production nationale.

Chariots de fleurs aux marché aux fleurs