Colloque : comment redynamiser les centres-villes ?

Une conférence-débat sur le thème « optimisme, innovation et qualité de service ou comment redynamiser les centres-villes »  s'est tenue le lundi 8 octobre après-midi au forum du Casino.

Dans le cadre de la politique de redynamisation du centre-ville, en partenariat avec la Ville d'Hyères, l'OCAH et les vitrines de France, une conférence-débat sur le thème « optimisme, innovation et qualité de service ou comment redynamiser les centres-villes »  s'est tenue le lundi 8 octobre après-midi.

En préambule, Le Maire, Jean-Pierre Giran, a salué la présence de nombreux commerçants hyérois et a rappelé les grandes lignes de la politique municipale en matière de dynamisation du centre ville, comme, les nombreuses animations programmées en centre-ville (les rendez-vous en centre ville, les nuits blanches...), le développement du Parcours des arts, la réhabiliation du patrimoine historique (Lavoir, Banque de France, place et collégiale St Paul...) ou encore la requalification de la place Clemenceau confiée à l'architecte Rudy Ricciotti.

 
colloque_commerce_2018_05.jpg

colloque_commerce_2018_05.jpg, par TPolard

Diagnostic et actions

Ensuite, la parole a été donnée à Jean-Pierre Lehmann, président de la FNCV (Fédération Nationale des Vitrines de France) et ancien commerçant de Nancy, qui a livré un état des lieux et souligné les raisons persistantes de se rendre en centre-ville au 21e siècle : la recherche de qualité et de services, la découverte de concepts originaux, l'attrait du patrimoine des villes et des loisirs proposés (parcs, cafés, ruelles, cinémas...). Également, l'accent a été mis sur la nécessité pour les commerçants de sans cesse devoir s'adapter aux évolutions de notre quotidien, comme à travers le succès des produits BIO et écologiques, l'essor du « clic&collect » ou bien la recherche par les consommateurs d'expériences et de concepts d'achats (concepts-stores). Monsieur Lehmann a aussi insisté sur les difficultés que les centres-villes rencontrent pour s'imposer face aux commerces en ligne qui profitent d'un achat simplifié, disponible depuis le Monde entier, 24h/24, 7j/7. Enfin, il a rappelé les raisons supplémentaires qui peuvent décourager les consommateurs à se rendre en centre-ville : l'insécurité, le manque de propreté, la fuite des habitants et des structures (hôpitaux, universités...) vers les ZFU (zones franches urbaines), l'apparition dans notre quotidien des nouvelles technologies (plus besoin de se rendre à la banque ou à La Poste), l'essor de l'économie du partage (location, seconde main, échanges...).

colloque_commerce_2018_14.jpg

colloque_commerce_2018_14.jpg, par TPolard

 

Jean-Philippe Bloch, fondateur de Columbus Café, auteur-conférencier et chroniqueur sur BFM Business a ensuite animé un débat sur le thème « Revitalisation des centres-villes », en présence de Monsieur le Maire, de Monsieur Lehmann mais aussi de Thierry Allard, développeur commercial chez Var Aménagement Développement et de Yoann Cousin, manager de commerce pour la Ville d'Antibes-Juan les Pins. Ces spécialistes de leurs domaines d'activités respectifs ont ainsi exposé leurs stratégies pour développer les centres-villes. Ainsi, Monsieur Cousin a détaillé les actions déployées pour  les 80.000 habitants et ses 1.800 commerces physiques : après avoir mis en place des ateliers consommateurs, un diagnostic a été réalisé pour comprendre l'évasion commerciale et engager des actions adéquates. C'est ainsi que la 2e commune des Alpes-Maritimes souhaite désormais, en accord avec ses habitants et ses commerçants, séduire et attirer de nouveaux concepts et de grandes enseignes (Nature & Découvertes, Zara Home...) et mettre en place des lieux de rencontres (totems connectés, photobooths mobiles...). De son côté, Monsieur Allard a souligné les nombreux aménagements et projets mis en place par VAD en partenariat avec la Ville, afin de redonner envie aux commerçants de s'implanter et aux habitants de flâner dans les ruelles de notre centre-ville historique.

Le numérique en aide aux commerçants

Monsieur Bloch a ensuite invité Sébastien Bondoux, consultant numérique à la CCIV, à témoigner sur l'importance de la visibilité web et de la présence digitale des commerçants. Ce spécialiste du web et des réseaux sociaux a ainsi réussi a rassurer l'assemblée sur la facilité à s'implanter aujourd'hui sur ces médias incontournables, grâce notamment aux ateliers proposés par son organisme. Ainsi, il a encouragé les commerçants à créer un site internet, des pages sur les réseaux sociaux et à se faire référencer localement sur Google Maps et Google Mybusiness, des outils gratuits et à la portée de tous. Ce discours a été appuyé par la présence de Camille Boudot, fondateur et dirigeant de la Boutique Maison Godillot (11 avenue des Îles d'Or) qui était initialement une boutique 100% digitale et qui a ensuite ressenti le besoin de s'implanter physiquement dans une artère  commerçante du centre-ville, notamment pour rencontrer sa clientèle plus âgée et plus touristique. Ce chef d'entreprise a ainsi démontré, en prenant exemple sur son expérience personnelle, que même en étant tout à fait novice de l'internet, il est possible, pour tous, de développer en ligne un concept ou sa boutique, d'animer ses réseaux sociaux mais surtout que le commerce physique a de beaux jours devant lui ! Également, Franck Lapointe, directeur de l'Entreprise Bob Carrelage -une autre success-story locale- a témoigné du lancement de son entreprise, il y a maintenant 10 ans et à la stratégie mise en place pour rencontrer le succès. En effet, Bob Carrelage a tout misé sur l'expérience client, la présentation des produits et sur l'image de l'entreprise : les mots-d'ordres étaient donc de « dépoussiérer » l'image du carrelage et de profiter de l'essor de l'internet et particulièrement des réseaux sociaux. Ainsi, aujourd'hui, l'entreprise compte 3 points de vente physiques et ne cesse de développer son image en ligne, notamment grâce à la diffusion de spots de publicité décalés sur les réseaux sociaux et à ses apparitions dans des émissions TV célèbres (D&Co). Et pourtant, l'entreprise ne commercialise rien sur internet : son site et ses réseaux sociaux ne sont « que des vitrines » qui encouragent le client à se rendre en magasin.

 
colloque_commerce_2018_16.jpg

colloque_commerce_2018_16.jpg, par TPolard

L'optimisme comme maître-mot

Pour clore cette après-midi riche en enseignements, Monsieur Bloch a tenu une conférence sur « l'importance de l'optimisme » et a, à travers les idées développées dans ses nombreux ouvrages, rappelé l'importance pour un chef d'entreprise de vivre de sa passion, de la transmettre à travers des sourires et une envie de faire vivre une expérience à ses clients. Son discours, riche d’anecdotes personnelles, a su continuer à faire sourire les commerçants et à les conforter dans leur dévouement quotidien, parfois semé d’embûches (« on n'apprend jamais rien de ses succès », « on ne peut pas être le meilleur dans tous les domaines », « une bonne idée trop tôt ou trop tard n'est pas une bonne idée », « c'est quand tout va bien qu'il faut changer ») mais tellement enrichissant (« take your chance and enjoy ! »).

NEWSLETTER

M'inscrire et recevoir l'actualité de la ville de Hyères les Palmiers