Charançon du palmier : la lutte continue

La ville est active depuis de nombreuses années dans cette lutte contre la contamination du palmier par la charançon rouge.

palmier_avenue_gambetta_portrait.jpg

palmier_avenue_gambetta_portrait.jpg, par TPolard

Depuis 2015, dans la lutte contre la contamination par le charançon rouge du palmier, la Ville a décidé d'appliquer la stratégie de lutte n°3 (injection à l'Emamectine benzoate, procédé Revive de Syngenta) autorisée par arrêté ministériel.

Les résultats, bien que non encore définitifs, sont encourageants pour les 428 palmiers traités depuis trois ans. En 2018, 555 autres palmiers ont été traités pour la deuxième année.

Une nouvelle injection est prévue pour les quelque 970 Phoenix vivants dans les espaces verts communaux, en 2019.
Les observations réalisées sur ces palmiers communaux ont permis de constater un taux de mortalité en régression pour les années 2015 à 2018 :

Toutefois, les méthodes actuelles sont préventives et, à ce jour, aucune solution curative n'est disponible.

La lutte ne peut donc être efficace que si les particuliers et autres organismes traitent également leurs palmiers et éliminent ou assainissent les sujets infectés.

Pour ce faire, en mars 2017, la Ville a obtenu un tarif unique et très avantageux pour les particuliers hyérois comme pour elle-même.

La déclaration des palmiers attaqués est obligatoire et le traitement préventif fortement conseillé pour tenter d'éradiquer le charançon sur l'ensemble de la commune. Pour toute intervention, le recours à une entreprise agréée est obligatoire.

Renseignements (coordonnées des entreprises agréées, déclaration des palmiers attaqués) : tél. 04 94 00 78 65 (service Agriculture Espaces Verts)

Année nombre de palmiers assainis (sauvés) nombre de palmiers abattus Total (nombre de palmiers diagnostiqués)
2014 164 249 413
2015 93 101 194
2016 68 89 157
2017 15 43 58
2018 2 29 31

Le papillon aussi

 

Le papillon des palmiers (Paysandisia archon) qui attaque les Chamaerops,
Trachycarpus et Washingtonias, est toujours présent. S’il
n'est pas traité, toutes ces espèces risquent de disparaître du paysage
hyérois. Des traitements biologiques existent et peuvent être
appliqués par les professionnels agréés. Des traitements à base de
nématodes sont accessibles au public dans la plupart des jardineries.

 

NEWSLETTER

M'inscrire et recevoir l'actualité de la ville de Hyères les Palmiers